La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
 Liens Liens  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-27%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ – 16Go RAM ...
1599 € 2199 €
Voir le deal

Partagez
 

 La philosophie de l'humanisme

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Nomade
Admin


Nombre de messages : 12821
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyMer 3 Juin 2009 - 11:29

Lu sur un autre forum :

Citation :
Il y a un mouvement en marche dans le monde qui supplante toutes les religions qui se battent entre elles. Un mouvement qui répare les dégats que cause ses batailles et qui s'appellent l'humanisme. Car l'humanisme est basé sur l'altruisme. Le fait de donner de soi-même pour les autres.
Serait-ce le mouvement qui va supplanter toutes ls religions de la planète, ainsi que tous les gouvernements ?

Aucun chrétien authentique n'est opposé aux oeuvres humanitaires pour le bien des populations et des personnes en détresse. Je rappelle qu'il faut différencier les "oeuvres humaniitaires" et "la philosophie de l'humanisme" (dont les adeptes peuvent évidemment aussi participer à des oeuvres qui soulagent la misère et la souffrance - ce que personne ne reprochera aux humanistes, au contraire ! Mais les religions organisent elles aussi des secours humanitaires. Là aussi, aucune personne sensée n'ira le leur reprocher.).

Ce qu'un chrétien ne peut pas faire, c'est mettre "l'homme et les valeurs humaines" au dessus de Dieu et des valeurs divines comme le préconise la philosophie de l'humanisme.

La philosophie de l'humanisme "supplantera-t-elle finalement toutes les religions de la planète ainsi que tous les gouvernements" comme le demande l'auteur du commentaire cité ci-dessus ?

Il vaut la peine de se pencher sur cette question.
Sincèrement.
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin


Nombre de messages : 12821
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyLun 7 Déc 2009 - 19:21

Chers lecteurs,
quiconque parmi vous s'est rendu au siège des Nations-Unies à New-York a pu lire sur un des murs une inscription tirée de la Bible. La voici dans son contexte :
Citation :
Prophétie d'Esaïe, fils d'Amots, sur Juda et Jérusalem.
Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l'Eternel Sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu'elle s'élèvera par-dessus les collines, Et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s'y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l'Eternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu'il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l'Eternel. Il sera le juge des nations, L'arbitre d'un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes: Une nation ne tirera plus l'épée contre une autre, Et l'on n'apprendra plus la guerre. - Ésaïe 2:1-4.
Si leurs efforts sont sincères, alors il est louable que les nations se soient fixées comme but il y a plus de 60 ans de désarmer et d'établir la paix et la sécurité par des efforts humains. Mais la prophétie de laquelle est tirée le texte par lequel elles expriment leur but nous apprend que c'est le Dieu Tout-Puissant qui réalise cet objectif. En effet, c'est en étant enseigné dans ses voies et en marchant dans ses sentiers qu'on vit en paix.

Les Nations dites Unies tiennent-elles compte de l'enseignement du Tout-Puissant?
Les nations membres de l'ONU s'efforcent-elles de marcher dans ses sentiers ?

Respectueusement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

Patoune

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 17/03/2006

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptySam 8 Jan 2011 - 1:31

Si on se dit que Dieu connaît les coeurs et fait croître, alors l'humaniste sans Dieu du forum, s'il n'a pas encore le salut, a la disposition au salut. Au moment voulu, Dieu se manifestera en lui. S'il refuse, ce sera sa liberté. Du coup, on est beaucoup plus en paix, on aime l'autre, on cherche ce qu'il a de bon et ce qu'il peut nous apprendre de bon.

Revenir en haut Aller en bas
Highlander

Highlander

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 01/10/2012

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyLun 22 Oct 2012 - 0:34

L'humanisme est un concept essentiellement athée. C'est l'homme qui prend la place de Dieu au centre. Nous pouvons donc considérer, que l'humanisme est une hérésie. Être bon envers les autres, relève de la troisième vertu théologale, qui est la Charité...
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
Gégé2

Nombre de messages : 9210
Localisation : Fance
Date d'inscription : 29/03/2006

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyLun 22 Oct 2012 - 15:19

Bonjour chers lecteurs ,

Les mots génèralement transportent des idées , des concepts , qui changent selon les cultures , ou selon les sols nourriciers , tout comme les plantes tire du sol ce dont elles ont besoin , nous interprêtons les choses en fonction de ce qui est à nos yeux le plus important ,; Les problêmes surgissent lorsque l'on change une plante de place , elle doit s'adapter au nouveau sol , hors si celui ci est pollué la plante va dépérir , ou donnera des fruits eux mêmes contaminés . comme nous le savons Christ c'est lui -même comparé à un cep de vigne , il est nourrit par le Pére et il envoie la nourriture aux sarments , certains prenent une grande partie de la séve sans porter de fruit , c'est pourquoi , le vigneron doit couper les sarments , gourmands qui tire la substance sans la restituer pour produire du fruit , le sarment porteur de fruits , est lui même émonder pour renforcer la capacité de reproduction. Cette image est à méditer car tous nous avons en nous les qualités de Dieu , le hic vient quand nous ignorons volontairement que nous sommes issus de Dieu , et que l'humanité à contracté une maladie que Dieu seul peut éradiquer dans la mesure nous nous accpetons sa direction . Hors ce que nous entendons par humanisme , est comme le fait remarquer Highlander un concept intellectuel humain, qui par un systême d'autodestruction se coupe de ses racines en pensant qu'il peut s'assumer pleinement seul , c'est l'esprit d'indépendance qui nie Dieu , et s'autoproclame libre de toute dépendance , tout en se donnant des structures hiérarchiques ,démagogiques qui leur appparait come une liberté absolue , mais qui rapidement devient comme un gourmand de vigne , qui absorbe toute la séve , si bien que la vigne devient stérile ,et ne porte plus de bons fruits , er ceux qui paaraissent deviennent amers , l'homme en se coupant de Dieu , a amorcé un processus qui le méne à la mort , l'humanisme , n'est donc pas le mot humanité , il devient le contraire de ce qu'il évoque en réalité ,il devient petit à petit une chose hydeuse qui n'as plus rien d'humains , a ce moment là le mot par lui même n'a plus rien a voir avec son concept original . on peut donc dire que l'humanisme a dénaturé l'homme , au lieu d'être à l'image de Dieu , il devient à l'image de ses propres chiméres . et nous constatons dans sa réalité , ou méne l'humanisme , puisque ceux qui sont aux commandes du monde qu'ils ont crées se réclament tous de l'humanisme , un humanisme qui n'a plus rien d'humain , ou le produit du travail de chacun ne subvient plus à ses propres besoins , les gourmands symboliques absorbent presque la totalité des produits , s'alourdissent à un point tel qu'ils attirent l'ostracisme sur eux , ainsi se confirme cette parole tirée de la bible
Citation :
Tout cela je l'ai vu, en mettant tout mon coeur à tout ce qui se fait sous le soleil, au temps où l'homme est maître de l'homme, pour son malheur. (Ecclésiaste 8:9)
La question se pose : Y a - t - il une alternative à l'humanisme qui a envahit tous les points stratégiques de la société humaine pour mieux l'exploiter ?

Cordialement gg

_________________
Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.
                     (Philippiens 2:4)


Dernière édition par Gégé2 le Lun 22 Oct 2012 - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

Patoune

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 17/03/2006

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyLun 22 Oct 2012 - 17:37

Bonjour, j'ai relevé une phrase intéressante dans l’émission C dans l'air (sur France 5) diffusée le vendredi 19 octobre 2012 : La guerre des religions aura-t-elle lieu ?
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/societe/la-guerre-des-religions-aura-t-elle-lieu-37375
approximativement :
Citation :
Les fondements de notre nation sont d'inspiration chrétienne mais manifestement les gens ont besoin de ce plus qu'est la spiritualité.

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin


Nombre de messages : 12821
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyMar 23 Oct 2012 - 21:46

Cher Highlander,
soignez votre blessure
et en ce qui me concerne, je vous signale que j'ai encore une vie en dehors du forum Very Happy

On reprendra la discussion sur la Bible sur l'autre fil. Si vous avez encore un peu temps, je vous suggère de lire les 2 brefs sujets :
https://jesus.forumgratuit.org/t1429-a-quoi-reconnait-on-un-livre-inspire-de-dieu

https://jesus.forumgratuit.org/t1315-le-canon-de-la-bible

Vous serez ainsi bien préparé pour la suite de la discussion et vous comprendrez mieux ma position.
Bonne fin de soirée
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Adminis
Admin
Adminis

Nombre de messages : 1187
Date d'inscription : 07/03/2006

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyDim 11 Nov 2012 - 4:08

Une digression importante s'étant ensuite produite, celle-ci a été transférée dans un autre espace du forum.
Pour la retrouver, cliquer sur

https://jesus.forumgratuit.org/t2004-digression-discussion-avec-highlander

L'administration
Revenir en haut Aller en bas
https://jesus.forumgratuit.org
Gégé2
Modérateur
Gégé2

Nombre de messages : 9210
Localisation : Fance
Date d'inscription : 29/03/2006

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyDim 15 Sep 2019 - 19:04

Bonsoir  tous
L'humanisme vise a déconnecter l'homme de Dieu par le moyen de la philosophie  qui est le produit de la sagesse humaine .
Que peut-elle nous apporter? 
La sagesse humaine peut être bénéfique surtout quand elle se penche du côté faible de l'humanité. Cependant la philosophie a un côté laxiste, ce qui permet a ce qui est nocif pour l'homme et pour son esprit  de progresser plus vite que ce qui est bénéfique.
Remarquons que Platon était loin d'être un démocrate . D'ailleurs  la plupart des philosophes des lumières prônaient  la révolution violente, et avaient souvent des mœurs décalées.
Le christianisme  est souvent vu  comme une philosophie au même titre que le bouddhisme, le confucianisme, le shintoïste, et l'animisme. C'est faux, la différence principale est que  contrairement   a ces formes de pensées, qui relèvent de la sagesse humaine,  souvent de l'observation, le christianisme suit  la sagesse de Dieu ( folie pour l'homme  selon Paul)
Citation :En effet, prêcher la mort du Christ sur la croix est une folie pour ceux qui se perdent; mais nous qui sommes sur la voie du salut, nous y discernons la puissance de Dieu. (1 Corinthiens 1:18) 

La philosophie peut aider a comprendre  certaines choses compliquées mais jamais  elle n'aide a les résoudre, certain trouvent dans la philosophie  une certaine espérance.
Qu'en pensez  vous ? et que peut apportez  la philosophie humaniste ?

_________________
Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.
                     (Philippiens 2:4)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyLun 16 Sep 2019 - 0:28

Bonjour Gégé,

Citation :
Gégé a écrit :

La philosophie peut aider a comprendre  certaines choses compliquées mais jamais  elle n'aide a les résoudre, certain trouvent dans la philosophie  une certaine espérance.

Je peux me reconnaître dans l'expression "certain".
Mais je ne me reconnais pas du tout dans le diagnostic posé par la philosophie. Je crois qu'il faut d'abord discuter de ce diagnostic avant de parler d'une quelconque espérance philosophique.

L'ennuyeux avec la philosophie, c'est que pour la critiquer ou la limiter dans son champ d'action, on est contraint de la pratiquer. Sinon il ne s'agit que d'arguments d'autorité.

Je me permets de commenter ton message sans tabou. Nous sommes en désaccord et ceci ne me dérange pas. Le tout est que la raison et la vérité guide nos messages.

Citation :
Cependant la philosophie a un côté laxiste

Je pense tout l'inverse! Elle est d'une rigueur rare. Ce serait trop long d'exposer pourquoi. Je peux seulement dire qu'elle ne laisse rien d'ininterrogé, qu'elle combat les préjugés, et en cela elle est déjà bien plus rigoureuse que tous les discours qui admettent des thèses irréfléchies et finissent par tirer des conséquences douteuses (ce qu'on appelle "l'opinion").

Citation :
Remarquons que Platon était loin d'être un démocrate

En effet. Mais je ne pense pas non plus que le Christ soit un "démocrate" au sens où on l'entend aujourd'hui. De plus, les opinions démocratiques ne sont pas toutes propres dans l'histoire : est-il nécessaire de préciser qu'elles ont accouchées, directement ou indirectement, des hommes qui figurent de nos jours au panthéon des tyrans de l'humanité (pour ne prendre qu'un exemple : Hitler) ? Platon avait cela en vue: il pensait que la démocratie et le règne de l'opinion (notamment en lien avec le pouvoir de l'argent) éloignaient du Bien en créant des petits individus tyrans aliénés par leurs propres désirs. Ces petits tyrans d'eux-mêmes finissent généralement, devant le chaos de ces volontés sans unité collective, par désirer un grand tyran qui remettra de "l'ordre" dans tout cela (généralement avec l'aide de la violence). Quand on regarde la santé de nos "démocraties" contemporaines et les directions prises actuellement, ce point de vue est peut-être discutable, mais il n'est pas non plus absurde. Il est possible que ce soit Platon qui ait une bonne leçon à apporter aux démocrates, et non l'inverse.

Citation :
D'ailleurs  la plupart des philosophes des lumières prônaient  la révolution violente

Difficilement acceptable à mon sens. Rousseau, Voltaire, Kant, Diderot, qui sont parmi les plus grands noms de la philosophie des lumières, sont très perplexes devant la révolution violente en matière de politique (et pour certains d’entre eux ils sont farouchement contre).

Citation :
et avaient souvent des mœurs décalées

En ce qui me concerne, si la norme s'égare, ce décalage n'est pas nécessairement une contre-indication ou un signe du mauvais. On peut dire de même des chrétiens aujourd'hui eu égard aux mœurs de l'époque.

Citation :
le christianisme suit  la sagesse de Dieu ( folie pour l'homme  selon Paul)

Un Bouddhiste ou un musulman vous dira la même chose à propos de sa religion. Il faut donc prouver cette affirmation afin qu'elle soit audible pour un non-chrétien. Un philosophe comme Blaise Pascal a essayé de faire ceci dans Les Pensées; pour cela il a eu un grand besoin de la pensée philosophique.

Pour ce qui est de la folie de la sagesse de Dieu relativement aux hommes, je crois que Paul parle exclusivement de la sagesse de Dieu révélée dans l'évènement de la croix, et non de la sagesse de Dieu en général (ce qu'indique par ailleurs ta citation). Je crois que ce verset a toujours été utilisé par les autorités religieuses qui désiraient soumettre les hommes en disqualifiant la philosophie de manière globale (ce que Paul ne fait pas dans ce verset). On a tué ou menacé de tuer des libres penseurs plus proche de Dieu que les chefs religieux qui condamnaient la liberté philosophique. L'exemple de Galilée est flagrant.

Amicalement,

B.
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
Gégé2

Nombre de messages : 9210
Localisation : Fance
Date d'inscription : 29/03/2006

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyLun 16 Sep 2019 - 9:37

Bonjour B.,
Tout d'abord , quand  j'ai écrit ce sujet tu étais loin de ma pensée, aussi 

Citation :
Je peux me reconnaître dans l'expression "certain".
Mais je ne me reconnais pas du tout dans le diagnostic posé par la philosophie. Je crois qu'il faut d'abord discuter de ce diagnostic avant de parler d'une quelconque espérance philosophique.
le but ne pas de définir qui est qui, tu as raison ,il est bon de discuter ,afin de discerner la pensée des uns et des autres, c'est d'ailleurs pour cela que bien  je ne connaisse rien en philosophie j'ai abordé ce sujet sans penser a toi ,mais a certain  qui emploie la philosophie a contre courant  comme peut-être je le fait d'une certaine manière 
Je suis peiner que tu puisses t'identifier   a mon commentaire .


Citation :
Je pense tout l'inverse! Elle est d'une rigueur rare. Ce serait trop long d'exposer pourquoi. Je peux seulement dire qu'elle ne laisse rien d'ininterrogé, qu'elle combat les préjugés, et en cela elle est déjà bien plus rigoureuse que tous les discours qui admettent des thèses irréfléchies et finissent par tirer des conséquences douteuses (ce qu'on appelle "l'opinion").

Que l'on soit en désaccord me parait tout à fait naturel,c'est souvent le cas en philo, bien que je ne sois pas un philosophe a proprement parlé, j'apprécie  la sagesse même si elle s'oppose a mon  discours

c'est ainsi que l'on peut corriger ces propres inepties .

c'est vrai qu'intellectuellement  une certaine rigueur qualifie l'étude de la sagesse ,mais quelle impacte a t-elle sur le déroulement  des affaires  du monde ?

a -t'elle diminué la misère ? augmenté l'espérance des laborieux?

je te laisse  le soin  d'y réfléchir .


Citation :
En effet. Mais je ne pense pas non plus que le Christ soit un "démocrate" au sens où on l'entend aujourd'hui. De plus, les opinions démocratiques ne sont pas toutes propres dans l'histoire : est-il nécessaire de préciser qu'elles ont accouchées, directement ou indirectement, des hommes qui figurent de nos jours au panthéon des tyrans de l'humanité (pour ne prendre qu'un exemple : Hitler) ? Platon avait cela en vue: il pensait que la démocratie et le règne de l'opinion (notamment en lien avec le pouvoir de l'argent) éloignaient du Bien en créant des petits individus tyrans aliénés par leurs propres désirs. Ces petits tyrans d'eux-mêmes finissent généralement, devant le chaos de ces volontés sans unité collective, par désirer un grand tyran qui remettra de "l'ordre" dans tout cela (généralement avec l'aide de la violence). Quand on regarde la santé de nos "démocraties" contemporaines et les directions prises actuellement, ce point de vue est peut-être discutable, mais il n'est pas non plus absurde. Il est possible que ce soit Platon qui ait une bonne leçon à apporter aux démocrates, et non l'inverse.

Bonne réplique ,la différence entre Christ et Platon ,c'est que Platon prônait la sagesse humaine, Christ la sagesse de Dieu, ce qui nous ramène  à la pensée suivante, folie pour les hommes ,


Le but ,n'est pas de politiser le débat ,mais de chercher une solution,de faire un choix entre deux formes  de pensée ,je m'y suis pris gauchement ,ce qui t'a permis  de m'enseigner  sur une réalité méconnu de moi ,tout de même la direction prise actuellement  ne mène t-elle pas a une impasse !


Citation :
Difficilement acceptable à mon sens. Rousseau, Voltaire, Kant, Diderot, qui sont parmi les plus grands noms de la philosophie des lumières, sont très perplexes devant la révolution violente en matière de politique (et pour certains d’entre eux ils sont farouchement contre).

c'est certainement vrai sur le fond ,mais sur les faits  ,ils en ont tirés  les marrons du feu,ils se sont directement attachés a l'institution religieuse qui amenait petit a petit les gens a l'humanisme , qui comme  tu le sais l'homme au centre d'un monde sans Dieu.


C'est donc la négation du christianisme .


Citation :
En ce qui me concerne, si la norme s'égare, ce décalage n'est pas nécessairement une contre-indication ou un signe du mauvais. On peut dire de même des chrétiens aujourd'hui eu égard aux mœurs de l'époque.

Oui, tout dépend  de ce que l'on appelle  "Chrétiens" les organisations religieuses ,les sectes  n'ont rien a envier au système athée  qui souvent sont plus vertueux  qu'eux.


L'avantage du christianisme  est qu'il libère l'homme de la contrainte  du système c'est a lui seul que revient  la responsabilité de sa vie(Romains 14: 12 )


Citation :
Un Bouddhiste ou un musulman vous dira la même chose à propos de sa religion. Il faut donc prouver cette affirmation afin qu'elle soit audible pour un non-chrétien. Un philosophe comme Blaise Pascal a essayé de faire ceci dans Les Pensées; pour cela il a eu un grand besoin de la pensée philosophique.

c'est un fait ,c'est pourquoi il est nécessaire d'avoir une rigueur identitaire ,de ne pas mélanger les gens  ,pour être audible  il faut une partition  qui se différencie des autres.


Quand à Blaise Pascal ,il était plus  chrétien que philosophe , il recherchait davantage la sagesse divine , la pensée philosophique n'est pas mauvaise puisque Qoheleth préconise de rechercher  la sagesse comme un trésor 

Galilée en son temps subit l'oppression au point qu'il se renie  tout en gardant sa conviction profonde "portant elle tourne '. difficile d'aller contre l'autorité aveugle 

Cordialement  gg

_________________
Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.
                     (Philippiens 2:4)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyLun 16 Sep 2019 - 11:15

Bonjour Gégé,

Je me suis effectivement senti concerné par l'espérance philosophique. Je ne l'ai pas pris pour autant pour une attaque accompagnée d'une mauvaise intention de votre part. C'est simplement moi qui m'y suis reconnu. Il n'y a donc aucuns problèmes!

Citation :
Gégé a écrit :

c'est vrai qu'intellectuellement  une certaine rigueur qualifie l'étude de la sagesse ,mais quelle impacte a t-elle sur le déroulement  des affaires  du monde ?


a -t'elle diminué la misère ? augmenté l'espérance des laborieux?

La question de l'efficacité d'une parole est différente de celle de sa vérité intrinsèque et de sa rigueur. Difficile de savoir si la philosophie a un impact tangible et immédiat sur le cours du monde. Si elle a une influence, je crois que ça se joue à un niveau très profond et secret. En configurant les représentations et les catégories fondamentales de la pensée, elle configure un monde. Au niveau politique, je suis perplexe quant au fait de dire que des auteurs comme Rousseau puissent être la cause de la révolution française. Néanmoins il a bien fallu ce genre d'auteurs pour déboulonner l'autorité symbolique de l'Ancien Régime. Je dirai qu'ils ont participé à l'évènement, mais qu'ils ne l'expliquent pas à eux seuls, loin de là. Oui, ces philosophes ont été les référents symboliques d’espérance pour les milieux populaires.
Sans Révolution française, vous seriez bien obligé d'être catholique pratiquant, et vous n'auriez sans doute aucun droit d'expression sur ce forum "La liberté chrétienne", qui rend public des pensées.

Cette objection de l'efficacité de la philosophie peut se retourner contre la Bible elle-même : Le Christ a-t-il réglé le problème de la misère du monde? Son espérance est-elle partagée par les laborieux? Il semblerait que le monde ait décidé d'honorer l'Argent plutôt que Dieu. Ici bas, c'est le système financier qui a un impact décisif sur le cours du monde, devant la Parole, me semble-t-il.

Qu'a apporté le Christ? La Révélation d'un Dieu Amour. Il n'a pas réglé le problème de la faim dans le monde car cette Révélation n'a pas été accueillie par les ténèbres.

De même, les ténèbres de l'opinion n'ont pas spécialement envie d'accueillir les lumières de la philosophie. Doit-on accuser les lumières de la raison ou les ténèbres de l'opinion?

Citation :
Le but ,n'est pas de politiser le débat ,mais de chercher une solution,de faire un choix entre deux formes  de pensée

Je ne crois pas que ces deux formes de pensée soient nécessairement contradictoires. Il y a tout un pan de la philosophie qui se met à l'écoute de la Révélation. Il y a aussi une philosophie qui ne cherche aucunement à contester les vérités de la foi, car elle estime que ce n'est pas de son domaine. La philosophie est vaste, et je ne crois pas qu'on puisse la définir sous une étiquette comme l'humanisme.

Citation :
c'est certainement vrai sur le fond ,mais sur les faits  ,ils en ont tirés  les marrons du feu,ils se sont directement attachés a l'institution religieuse qui amenait petit a petit les gens a l'humanisme , qui comme  tu le sais l'homme au centre d'un monde sans Dieu.

Je ne suis pas tellement d'accord avec cette interprétation. Beaucoup de ces philosophes ont été dans un conflit ouvert avec les autorités religieuses, au point de voir leur livres brûlés sur la place publique.
Pour ce qui est d'un achèvement de la philosophie dans l'humanisme, cela a existé, mais il me semble que ça fait longtemps que la philosophie a délaissé ce courant de pensée. Je ne crois pas que l'humanisme soit une fatalité pour la philosophie. Par conséquent je ne pense pas que la philosophie soit systématiquement la négation du christianisme.

Amitiés,

B.
Revenir en haut Aller en bas
DanP2

DanP2

Nombre de messages : 511
Localisation : Étranger et voyageur sur la terre
Date d'inscription : 20/08/2018

La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 EmptyLun 16 Sep 2019 - 18:29

Bonjour tous.
                                                       Jésus-Christ n'est pas venu établir un royaume terrestre ou' tous les problèmes seraient réglés. Et si le monde devait durer encore des milliers d'années(ce dont je doute fortement), y aurait-il pour cela moins de problèmes à régir?  
                                  Ecclésiaste 9: " 11 Je me suis tourné ailleurs, et j'ai vu sous le soleil que la course n'est point aux légers, ni aux forts la bataille, ni aux sages le pain, ni aux prudents(ou aux intelligents) les richesses, ni la grâce aux savants; mais le temps et l'occasion décident de ce qui arrive à tous. 12 Car aussi l'homme même ne connaît point son temps, non plus que les poissons qui sont pris au filet, lequel est mauvais pour eux, et les oiseaux qui sont pris au lacet; car les hommes sont ainsi enlacés par le temps mauvais, lorsqu'il tombe subitement sur eux. 
                                                                       " 13 J'ai vu aussi cette sagesse sous le soleil, laquelle m'a semblé grande; 14 c'est qu'il y avait une petite ville, et peu de gens dedans, contre laquelle est venu un grand Roi, qu'il l'a investie, et qui a bâti de grands forts contre elle; 15 mais il s'est trouvé en elle un homme pauvre, et sage, qu'il l'a délivrée par sa sagesse; mais nul ne s'est souvenu de cet homme-là.
                                                      16 Alors j'ai dit: la sagesse vaut mieux que la force(ou l'héroisme), et cependant la sagesse de ce pauvre a été méprisée, et on n'entend point parler de lui. 17 Les paroles des sages doivent être écoutées plus paisiblement que le cri de celui qui domine entre les fous. 18 Mieux vaut la sagesse que tous les instruments de guerre....."
                                             Les hommes cherchent parfois beaucoup de détours pour arriver à une perfection terrestre(excluant évidemment le Céleste), en la recherchant par leurs propres moyens. Il y a beaucoup de choses que l'homme ne sait pas et ne saura jamais, car elles sont entre les mains de Dieu et il n'a aucun pouvoir sur elles;   la Parole de Dieu(Christ) n'est pas élevée à sa juste valeur(la parole du pauvre méprisée)......
                                    Dans un songe(1 Rois 3), Salomon fit cette demande à Dieu:" 9 Veuille donc donner à ton serviteur l'intelligence nécessaire pour administrer la justice pour ton peuple, afin qu'il sache discerner entre le bien et le mal!  Sans cela, qui pourrait administrer la justice pour ton peuple qui est si nombreux? 10 Cette demande de Salomon plut au Seigneur. 11 Alors Dieu lui dit: Puisque c'est cela ce que tu demandes, et que tu ne demandes pour toi ni une longue vie, ni richesse, ni la mort de tes ennemis, mais l'intelligence nécessaire pour exercer la justice avec droiture, 12 eh bien, je vais réaliser ton souhait. Je te donnerai de la sagesse et de l'intelligence comme à personne dans le passé, ni dans l'avenir. 13 De plus, je t'accorde ce que tu n'as pas demandé: la richesse et la gloire, de sorte que pendant toute ta vie aucun roi ne t'égalera..." Ce fut la priorité de Salomon qui plut au Seigneur.......Le monde, dans ses recherches a-t-il cette proirité?...
                           Je soumet une autre question: Si tous les hommes appliquaient rigoureusement les deux premiers commandements(Marc 12 v 33): "....aimer Dieu de tout son coeur, de toute son intelligence et de toute son énergie, ainsi qu'aimer son prochain comme soi-même, c'est bien plus important que tous les holocaustes et les sacrifices...."  oui, s'il était possible, combien de problèmes, sur la terre seraient réglés?   Après réponse: Pourquoi chercher ailleurs?
                    Matthieu 6 v 33: " Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes choses vous seront données par-dessus."        c'est une question de foi et de priorité
                                Fraternellement et bien humblement en Christ
                                                     Dan....
                                       
                                           

                                           
                                                                  

_________________
 '' Je sais que mon Rédempteur est vivant, qu'à la fin il se lèvera sur la terre....et hors de ma chair je verrai Dieu; moi, je le verrai, à moi propice..''  Job 19 v 25-26-27.(Ostervald)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La philosophie de l'humanisme   La philosophie de l'humanisme - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La philosophie de l'humanisme
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: De tout et de rien :: La philosophie de l'humanisme-
Sauter vers: