La Liberté Chrétienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
WebWeb  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

 

 Les commandements de Jésus

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Gégé2
Modérateur
Gégé2


Nombre de messages : 10250
Localisation : Europe
Date d'inscription : 29/03/2006

Les commandements de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Les commandements de Jésus   Les commandements de Jésus EmptyLun 10 Jan 2022 - 15:32

Bonjour Héléna , à tous ,

61 fois, c'est, la fréquence ou apparait dans ce document ,le mot restituer une forme,  assouplie de son caractère imposant, ou restreignant  .
Le commandement a donc  pour objet  d'imposer une chose  ou d'en interdire une autre ,
il est donc la loi ,le principe, la règle  ou l'instruction.  C'est par ces quatre ordonnances  que nous pouvons nous développer  dans un sens ou dans un autre  en fonction de l'obéissance  ou de son contraire.  Le commandement règle en général ce qui régit la création   de façon naturelle  ou contre nature ,ce qui implique la rébellion ,la désobéissance ,le désordre  et le chaos.  Dans le cas contraire  l'harmonie ,la beauté  l'amour  la sécurité.
Il apparait donc dans se cas le mot prend un sens intéressant ; il  se transforme en instruction  pour  atteindre un objectif ,celui du concepteur de toute chose ,qui est le maître ,donc celui qui émet  l'ordre ,et qui impose la discipline  sans laquelle  aucune chose ne peut  harmonieusement  se former  ,se constituer  et exister définitivement.  
Donc le commandement est nécessaire  pour instruire ,reprendre et discipliner .
La parole dit expressément  que :
Ainsi la loi nous a servi de pédagogue chargé de nous mener au Christ pour être justifiés par la foi. (Galates 3:24)
la loi fut institué environ 1500ans la venue de Christ ,ce qui signifie qu'avant la loi  l'homme  était livré à lui même, il était sans loi ,sans commandement ce qui laissait  paraître une sorte d'injustice  puisque l'homme mourrait  alors qu'il n'était pas régi par la loi , du fait d'une faute qu'il n'avait pas commis lui-même  et dont il ignorait  la raison puisque sans loi il n'y a pas de péché , pas de faute. Cependant  comme expliqué plus l'inexistence de loi entraine le chaos ,c'est ce que Dieu a voulu démontrer en instaurant les instructions relatives au commandement ,(loi)
Voilà pour ce qui est de l'ordonnance sans laquelle nous ne pourrions atteindre l'objectif  fixé par Dieu la perfection ,qui se trouve dans le modèle  montré par Christ 
jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état de l'homme adulte, à la mesure de la stature parfaite du Christ. (Éphésiens 4:13)
Chaque chrétien  devrait savoir que Christ lui-même bien que parfait eut à apprendre l'obéissance !
Le commandement selon le degré de connaissance modulé  ,il devient une règle  ,un principe  ,un acte d'amour ,un réflexe naturel , le commandement n'est plus ,nous sommes nous même notre propre loi ,assorti à la loi de Christ qui lui-même  est semblable au père ,
l'harmonie devient totale  en Dieu ,"Dieu devient tout en tous "il n'y a plus la loi ,mais seulement l'amour de Dieu 
Ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. (Romains 8:39)

Harmonieusement  sous la loi de l'amour du père et du fils gg
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin



Nombre de messages : 14251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

Les commandements de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Les commandements de Jésus   Les commandements de Jésus EmptyLun 10 Jan 2022 - 12:48

Attention, les commentaires de ce sujet se déroulent du bas vers le haut 

Bonjour Elisamu,

en toute simplicité, à quel moment Dieu savait-il qu'Abraham irait vraiment jusqu'à lui offrir son fils en sacrifice ?
Ce n'était pas au moment des préparatifs d'Abraham puisqu'il pouvait encore s'arrêter au dernier moment ! Dieu a donc laissé faire Abraham jusqu'à la dernière limite et c'est là seulement qu'il a arrêté son bras avec le couteau en main ! L'ange rapporte à Abraham ce que Dieu a dit alors :  «Ne porte pas la main sur l’enfant et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique.» ...  15 L’ange de Yahweh appela du ciel Abraham une seconde fois, en disant : 16 «Je l’ai juré par moi-même, dit Yahweh : parce que tu as fait cela, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique, 17 je te bénirai ; je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est au bord de la mer, et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. 18 En ta postérité seront bénies toutes les nations de la terre, parce que tu as obéi à ma voix.» (Genèse 22:11,15-18)

"Maintenant" est un adverbe de temps :
Citation :
Les adverbes de temps sont ceux qui fournissent des informations temporelles. Ceci dit, ces adverbes apportent des données qui permettent de répondre à la question  quand ? (à quel moment ?) s’est déroulée, se déroule ou se déroulera l’action. « Maintenant », « avant », « aujourd’hui », « tandis », « pour l’instant », « tôt », « tard » et « encore » sont quelques exemples d’adverbes de temps.
https://lesdefinitions.fr/adverbe-de-temps

L'adverbe de temps "maintenant" révèle à quel moment Dieu a su qu'Abraham irait jusqu'au bout et il a arrêté sa main. Il ne le savait donc pas avant ! Donc, Dieu ne sait pas tout mais il peut tout savoir s'Il veut !
Ce que tu crois est ton affaire personnelle et tu peux l'exprimer librement sur le forum La Liberté Chrétienne.

Avec mes meilleurs souhaits de compréhension des Saintes Écritures.
Sincèrement et respectueusement 
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Elisamu




Nombre de messages : 410
Date d'inscription : 11/05/2012

Les commandements de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Les commandements de Jésus   Les commandements de Jésus EmptyLun 10 Jan 2022 - 6:36

Bonjour cher Nomade et tous,

voici juste ma compréhension .
L'ange de l’ Eternel dit : car je sais maintenant  que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique.

Dieu connaissait-Il les intentions de coeur d’ Abraham avant qu’il offre son fils ? Savait-Il qu’ Abraham qu’ Il lui donnerait ce qui lui était de plus précieux ?
Que s’est-il passé avant cela?

Abraham avait parlé à ses serviteurs :

Et Abraham dit à ses serviteurs: Restez ici avec l'âne; moi et le jeune homme, nous irons jusque-là pour adorer, et nous reviendrons auprès de vous.( Gen.22:5)

Dieu connaissait les pensées d’ Abraham , Il savait pourquoi il avait dit ‘’ nous reviendrons’’:


Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection. (Hébreux 11 :19) 

De son côté , avant qu’ Abraham n’arrive avec son fils,  l’Eternel avait déjà prévu 

‘’ un bélier retenu dans un buisson par les cornes ‘’ ( Genèse 22:12)

 Il a fait passer Abraham par l'épreuve de la foi afin de la renforcer encore plus et amener Abraham à prendre conscience de tout l’amour de Dieu qui les liait tous les deux.
fraternellement
elisamu
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin



Nombre de messages : 14251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

Les commandements de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Les commandements de Jésus   Les commandements de Jésus EmptyDim 9 Jan 2022 - 16:58

Hello Héléna, 
je reproduis également ici mon message que je viens de poster dans le sujet "Dieu sait-il tout ? 

Citation :
Pour ma part, pour aller droit au but en répondant à cette question : Dieu sait-il tout ? je constate : Eh bien non, Dieu ne sait pas tout et il le dit Lui-même par un ange à Abraham après que celui-ci fut prêt à lui offrir son fils Isaac. Par son ange, Dieu fit dire à Abraham :
Citation :
11 Alors l’ange de Yahweh lui cria du ciel et dit :  «Ne porte pas la main sur l’enfant et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique.» ...  15 L’ange de Yahweh appela du ciel Abraham une seconde fois, en disant : 16 «Je l’ai juré par moi-même, dit Yahweh : parce que tu as fait cela, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique, 17 je te bénirai ; je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est au bord de la mer, et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. 18 En ta postérité seront bénies toutes les nations de la terre, parce que tu as obéi à ma voix.» (Genèse 22:11,15-18)

"Car je sais maintenant que ..."
Dieu ne savait donc pas avant d'avoir mis à l'épreuve Abraham que celui-ci était décidé à Lui obéir jusqu'au bout ! 
Donc, Dieu ne sait pas tout ! Mais il peut tout savoir s'Il le veut !
Fraternellement en Christ
Nomade



Hello Héléna, 
si vous aviez lu un peu plus haut, vous auriez pu constater que c'est la Bible qui nous apprend que Dieu ne sait pas tout, mais Il peut savoir tout ce qu'il veut.

Il y a un autre aspect avec lequel vous feriez bien de vous familiariser au sujet de Dieu :
Tous les humains, même les enfants, pourraient faire quelque chose qui est impossible à Dieu : MENTIR ! C'est écrit dans la Bible 
Citation :
 ...il est impossible que Dieu mente ... (Hébreux 6:18)

C'est inhérent à sa nature divine qui comprend l'incorruptibilité !
Même les anges peuvent mentir, le chérubin protecteur Satan est même devenu "le père du mensonge" 
Loin de moi de vouloir rabaisser Dieu aux yeux des lectrices et des lecteurs ! Mon désir sincère est de mieux le faire connaître.

Respectueusement
Nomade

À bientôt
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les commandements de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Les commandements de Jésus   Les commandements de Jésus EmptyDim 9 Jan 2022 - 14:18

Héléna a écrit:
Citation :


Je m'excuse.

Je corrige la phrase que je n'ai pas bien complété lorsque je l'ai écrite, et qui en rapport avec la foi.

Or nous savons que lorsque Jésus parle, c'est toujours en direction de la foi, qu'il le fait. Donc oui, cet homme allait bien aller à la tombe; il allait dormir "en Jésus" jusqu'au jour où Jésus reviendra, mais il n'empêche qu'en esprit, il était déjà dans le paradis avec Jésus.

Héléna
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les commandements de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Les commandements de Jésus   Les commandements de Jésus EmptyDim 9 Jan 2022 - 14:12

Nomade a écrit:
Héléna a écrit :

Citation :
- Mon enfant (le brigand sur la croix), aujourd'hui même tu seras avec moi dans le paradis.

Bonjour Héléna ainsi qu'aux lectrices et lecteurs,
commençons par citer le texte grec de Luc 23:43  et sa traduction littérale en fr :

καὶ  εἶπεν ⸀αὐτῷ·        Ἀμήν ⸂    σοι    λέγω⸃    σήμερον                  μετ’ ἐμοῦ     ἔσῃ         ἐν    τῷ παραδείσῳ
 et   il dit  à lui      En vérité   à toi   je dis   aujourd'hui          avec  moi   tu seras     dans   le     paradis

   et il lui dit                    En vérité je te le dis aujourd'hui                          avec moi tu seras dans le paradis

Dans le texte grec, il n'y a pas de virgule ! Puisque aussi bien Jésus que le malfaiteur sont allés dans la tombe le jour même, ils ne pouvaient pas être tous les deux dans le paradis ce jour-là ! Jésus fut ressuscité après 3 jours et ce ne sera que 40 jours plus tard que Jésus montera au ciel (dans le paradis) et le malfaiteur n'y accédera qu'à la résurrection des morts qui aura lieu seulement dans le futur après le retour de Jésus !

Sincèrement
Nomade

------ 
Bonjour
 
Personnellement mais ici je ne parle que pour moi, je ne vois en quoi le fait qu'il y ait ou non une virgule dans les paroles que Jésus a dites, puisse en changer le sens.
 
Je mets ici le texte qui parle de ce passage qui est dans Luc 23 en prenant la version Chouraqui car il me semble avoir lu que c'était une traduction qui convenait à plusieurs, puisqu'ayant été prise en référence lors d'un autre échange:
 
42.     Et il (le brigand) dit: « Iéshoua‘, souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton royaume ! »

43.     Et il (Jésus) lui dit: « Amén, je te dis: aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

Je vois que dans ce texte, il n'y a pas non plus de virgule, mais en fait pour moi là n'est pas l'important.

Ce qui est important c'est qu'ici j'entends le brigand qui est en train de prophétiser sur une chose qu'il voit "en Jésus", alors que son aspect extérieur soit l'opposé de ce qu'il voit en Lui.

C'est tout simplement le silence de Jésus devant l'injustice des hommes qui le crucifient sans raison qui font que cet homme voit au delà de sa vue humaine.
Dit autrement c'est son esprit  qui le fait aller au delà de ce que les yeux de sa chair lui montrent de Jésus. Il voit en Jésus un royaume qui n'est pas de ce monde. Il voit en Jésus le Roi de ce royaume à venir.

Cette façon d'appréhender les choses qui concernent le royaume de Dieu ne pourra jamais se faire par le moyen de la chair.
C'est donc par la foi unie à l'esprit que cet homme a parlé à Jésus et qui a fait que de son côté, ce n'est pas à la raison humaine de cet homme que Jésus a parlé, mais à son esprit.

Or nous savons que lorsque Jésus parle, c'est toujours e direction qu'il le fait. Donc oui, cet homme allait bien aller à la tombe; il allait dormir "en Jésus" jusqu'au jour où Jésus reviendra, mais il n'empêche qu'en esprit, il était déjà dans le paradis avec Jésus.

Il s'est endormi en paix "en Jésus".

D'ailleurs Jésus Lui même n'a-t-il pas dit aussi dans Jean 6:

24            En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.

Jésus n'a pas dit: Il sera....non mais il est passé de la mort à la vie à la seconde même où cette personne a cru en Lui.

Donc en ce qui concerne la personne qui a placé sa foi "en Jésus et qui vit en Lui" eh bien c'est comme si en esprit elle était déjà dans le paradis, Le Saint Esprit habitant en lui, lui donnant les prémices de cette Vie à venir.

Pour moi donc il n'y a absolument rien d'étonnant à ce que Jésus ait parlé de cette manière au brigand. Quand il lui dit qu'aujourd'hui même il serait avec Lui, dans le paradis, c'était une façon de lui dire: Maintenant, tu peux enfin te reposer et attendre que je vienne te chercher.

Mais là aussi je me joins à vous en disant que si une personne est d'un autre avis, je le respecte.

Bien à vous tous.

Héléna


Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin



Nombre de messages : 14251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

Les commandements de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Les commandements de Jésus   Les commandements de Jésus EmptyDim 9 Jan 2022 - 12:13

Héléna a écrit :

Citation :
- Mon enfant (le brigand sur la croix), aujourd'hui même tu seras avec moi dans le paradis.

Bonjour Héléna ainsi qu'aux lectrices et lecteurs,
commençons par citer le texte grec de Luc 23:43  et sa traduction littérale en fr :

καὶ  εἶπεν ⸀αὐτῷ·        Ἀμήν ⸂    σοι    λέγω⸃    σήμερον                  μετ’ ἐμοῦ     ἔσῃ         ἐν    τῷ παραδείσῳ
 et   il dit  à lui      En vérité   à toi   je dis   aujourd'hui          avec  moi   tu seras     dans   le     paradis

   et il lui dit                    En vérité je te le dis aujourd'hui                          avec moi tu seras dans le paradis

Dans le texte grec, il n'y a pas de virgule ! Puisque aussi bien Jésus que le malfaiteur sont allés dans la tombe le jour même, ils ne pouvaient pas être tous les deux dans le paradis ce jour-là ! Jésus fut ressuscité après 3 jours et ce ne sera que 40 jours plus tard que Jésus montera au ciel (dans le paradis) et le malfaiteur n'y accédera qu'à la résurrection des morts qui aura lieu seulement dans le futur après le retour de Jésus !

Sincèrement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les commandements de Jésus Empty
MessageSujet: Les commandements de Jésus   Les commandements de Jésus EmptyMer 29 Déc 2021 - 16:39

Bonjour à tous

Comme en ce moment nous sommes sur le sujet de la fin de la loi Mosaïque, j'ai eu à coeur de partager avec vous un document que j'ai écris il y a de cela environ 3 ans et qui est en rapport avec les commandements de Jésus puisque c'est Lui même qui en a parlé de cette manière.

Lorsque nous lisons les Evangiles, nous ne cessons d'entendre Jésus parler de telle manière aux foules ou à ceux qui venaient le voir en particulier, puis parler d'une autre manière aux Juifs religieux, puis parler encore d'une autre manière lorsqu'il s'adressait à ses disciples.

Aux personnes qui avaient la foi et foi en Lui, Jésus leur disait : Mon enfant tes péchés sont pardonnés…

- Mon enfant, ta foi t'a sauvé….
 
- Mon enfant, rentre en paix chez toi, j'ai déjà accédé à ta demande….

- Mon enfant (le brigand sur la croix), aujourd'hui même tu seras avec moi dans le paradis.

- Mon enfant, va dire ce que Dieu a fait pour toi…..

- Mon enfant, écoute ma parole lorsque je dis que le bon Berger c'est moi, et que personne ne viendra te ravir de ma main.
C'est moi qui donne ma vie pour toi, le mercenaire lui, ne sait faire qu'une chose ; c'est s'enfuir lorsqu'il voit le danger venir. Etc, etc…

A ceux qui avaient du mal à comprendre son langage, Jésus leur parlait par parabole.

Bref il se mettait à la portée de tous et surtout du plus petit, et ce qu'on entendait sortir de sa bouche envers ceux-là c'était des paroles de Grâce, pleine de bonté et de douceur. En résumé, ce qu'on voyait et entendait de Lui, c'était la manifestation du  caractère de l'Agneau.
Comment d'ailleurs pourrait-il en être autrement pour qu'une âme soit attirée par Lui et devienne une de ses brebis.
A toutes ces personnes, aucun ordre, aucun commandement ne leur était donné de la part de Jésus.

---

Pour ce qui est des Juifs religieux qui ne cessaient de poursuivre Jésus, allant jusqu'à vouloir le tuer à cause du régime de mort (2 Corinthiens 3 v 7 ) sous lequel ils vivaient, bien que Jésus leur parle de manière forte, jusqu'à leur dire qu'ils étaient des enfants du Diable, et bien malgré leurs intentions, ses sentiments envers eux étaient les mêmes que pour tout autre être humain.

Jésus a dit : Allez, et apprenez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (Matthieu 9 v 13)

Donc c'est aussi pour ce genre de personnes que Jésus est venu.

C'est toujours en direction de celui qui est le plus en danger que Jésus portera ses regards et fera ce qu'il faut pour le ramener au Père ; et les pharisiens, les sacrificateurs et les docteurs de la loi faisaient aussi partie de ceux que Jésus voulait sauver.

Donc lorsque Jésus s'adressait aux Juifs religieux, Lui il faisait en sorte de leur montrer le côté spirituel de la Loi, afin de les faire revenir sur la Voie/Voix qui parle à la foi et au cœur de l'homme.

A eux non plus aucun ordre de la part de Jésus ne leur a été donné ; ils étaient suffisamment dans le bain de la loi, pour que d'autres commandements supplémentaires leur parviennent.
Il y a en Jésus une sagesse inégalable ; Il est merveilleux, c'est Son Nom.
----

Nous en arrivons maintenant aux disciples de Jésus à qui, dans certaines circonstances, il parlait par commandements.

C'est étrange n'est-ce pas, que ce soit justement à eux que Jésus donne des commandements ? Et c'est ça en fait qui m'a interpelé et qui m'a fait poser la question de savoir en quoi consistaient ces commandements que Jésus donnait à ses disciples.

Nous savons tous qu'un apôtre et un disciple de Christ "homme ou femme peu importe", si tant est qu'ils aient un amour véritable pour Celui qui est devenu le Seigneur de leur vie, ne peuvent s'empêcher de parler de ce Christ à tous ceux qui les entourent, et de le faire connaître, Lui et la puissance de sa résurrection, jusqu'aux extrémités du monde.

Pour cela il y a Internet qui est un très bon moyen pour le faire, autant qu'il peut être aussi un outil destructeur pour certaines personnes qui s'en servent à mauvais escient.

Un vrai disciple digne du Nom qu'il porte, est appelé à annoncer et à présenter le royaume de Dieu et sa justice. Les hommes étant nés pêcheurs, n'ayant jamais demandé à le devenir, mais ayant été vendu au péché, il a été nécessaire que Dieu vienne pour leur rendre justice et régler le problème qui était déjà là dans le ciel entre le Diable et Lui.

Alors, par Jésus Christ, Dieu est venu leur rendre justice et payer à leur place la rançon de leur rachat sans leur demander quoi que ce soit en échange ; et d'ailleurs qu'est-ce que Dieu pourrait recevoir de la part de l'homme, si ce n'est la partie de son Fils en lui, puisque tout est de Lui, par Lui et pour Lui.

Donc le vrai disciple, c'est celui qui va annoncer la bonne nouvelle d'un salut gratuit donné à l'homme, à celui qui, dans son cœur, est en recherche de recevoir ce salut ainsi que son Donateur.

Mais ce disciple là, ne sera un bon disciple que dès l'instant où on verra en lui, les principes divins qu'on voyait en Jésus lorsqu'Il était dans son humanité dans une chair semblable à la nôtre.

Et c'est là, et seulement là, qu'entre en ligne de compte les commandements de Jésus en direction de ses disciples. Pour ce qui me concerne, c'est ainsi que la compréhension de la chose m'est parvenue.
Les commandements de Jésus ne sont pas pour les brebis, mais pour les disciples uniquement.

Donc c'est très grave de parler des commandements de Jésus, si en même temps on ne précise pas en direction de qui ils sont donnés, et pourquoi ils sont donnés.
En fait les commandements de Jésus ne sont pas donnés pour être mis en pratique, mais pour être vécu. Ces commandements concernent le royaume de Dieu, sa justice et les principes divins qui sont inhérents à ce royaume. Ces commandements ne sont donc pas liés à une pratique mais à une Vie, celle dont Jésus parlait sans cesse disant "Celui qui croit en moi a la vie éternelle".

Dans ce cas on ne pratique pas les commandements de Jésus pour avoir la vie, mais c'est tout le contraire, c'est parce qu'on a la vie que ces commandements sont tout naturellement vécus.

Ne perdons pas de vue que Jésus est descendu de son ciel de gloire afin de nous faire connaître le royaume de Dieu.

Ce n'est pas à ce royaume d'en bas que nous appartenons, car tout ce qui s'y trouve, les principes de vie, avec le mensonge l'orgueil, ainsi que la gloire et les richesses ont été données au Diable, et il sait très bien s'en servir pour amener l'homme à sa perte… alors que par Jésus, le Père s'est réconcilié les hommes avec Lui-même si tant est qu'on ait la foi et qu'on sache s'emparer de cette chose.

Oui une bonne question que chacun d'entre nous tous, pouvons nous poser est de savoir pourquoi nous voulons aller dans le ciel ? Est-ce par intérêt personnel, par crainte de ne pas être sauvé, ou bien pour seulement satisfaire au désir du Père qui est de réunir en Lui la famille qu'il s'est créé pour Lui-même et pour son bon plaisir, par Son Fils.

En écoutant Jésus donner ses commandements à ses disciples (on en verra quelques uns plus bas dans ce document), on s'aperçoit qu'il n'en donne pas le sens spirituel, non, car de ce temps-là les disciples de Jésus n'étaient pas en capacité d'en comprendre la portée spirituelle.

En fait, ces commandements sont tous en rapport avec la vie et les principes divins qui règnent dans le royaume de Dieu, dans lequel nous sommes appelés à vivre éternellement et qui a déjà commencé sur la terre.

Lorsque Jésus donnait de ses commandements à ses disciples, c'était vraiment de manière concise qu'il le faisait, et c'est plus tard, lorsque Jésus fut ressuscité, qu'il leur a enseigné pendant 40 jours le sens spirituel de ses commandements sur la vie du royaume de Dieu et qu'il est ensuite monté au ciel.

C'est là, pendant ces 40 jours, que ses disciples ont été mis au clair sur les commandements qui leur avait été dispensés en peu de mots, lorsque Jésus était avec eux dans son humanité.

Ce n'était pas pour faire, ou pour mettre en pratique ou pour produire quoi que ce soit, mais pour être une nouvelle création, que Jésus donnait ses commandements à ses disciples, car ses commandements n'étaient là que pour présenter et montrer comment  la Vie du royaume de Dieu se vit.


S'il s'avérait que nous n'ayons pas encore vu ou compris cette chose, c'est-à-dire que les commandements de Jésus ne sont pas pour des brebis,  parce qu'elles ne sont pas encore passées du stade de brebis à disciples, et que nous leur parlons un langage qu'elles ne sont pas encore en position d'entendre, eh bien nous pouvons faire fuir cette brebis, et même la faire aller jusqu'à se perdre car ne pouvant supporter cette nourriture solide.

A ce stade-là, la brebis ne voit en Jésus que son Sauveur. Il n'est pas encore son Maitre, Celui qui est appelé à devenir son Seigneur.

Si une brebis s'entendait dire qu'elle doit mettre en pratique des commandements, même si ceux-ci venaient de Jésus pour garder le salut, alors qu'elle ne connaît pas encore les principes divins qui sont en Lui, quels dégâts, mais quels dégâts il va y avoir dans le cœur de cette brebis.

Elle va chercher à atteindre un niveau spirituel, alors qu'elle ne sait pas en quoi consiste l'œuvre de Jésus.
A cette heure, elle n'en est encore qu'à connaître Jésus comme étant son Sauveur Personnel, mais il n'est pas encore "Le Maitre" ni le Seigneur de sa vie qu'il a prise pour lui donner La Sienne en échange, afin que désormais, elle vive à Dieu et pour Dieu.

Donc je dirais que c'est extrêmement grave de parler des commandements à mettre en pratique pour perpétuer le salut qu'on a déjà reçu. 
En parlant ce langage à une brebis de Jésus, de lui dire ce qu'elle devrait être, on est capable de la perdre. Dans ce cas-là, c'est nous qui sommes responsables de la mort de celle qui était appelée à devenir une brebis de Jésus, pour ensuite devenir un de ses disciples, mais chaque chose en son temps.

Alors à quoi correspondent les commandements de Jésus pour un disciple, commandements que Jésus s'est appliqué à lui-même en premier ?

- Eh bien ils nous font connaitre les intérêts de Dieu et des autres, et par conséquence tout ce qui s'y oppose.

- Ils consistent à s'abaisser devant les autres, exactement de la même manière que Jésus s'est toujours abaissé.

- Ils consistent à toujours faire passer les intérêts de l'autre avant les nôtres et faire passer les intérêts des autres, c'est déjà lui parler en Esprit et en Vérité, même si on s'attire les foudres de la personne avec qui nous aurons parlé.

- Donc les commandements de Jésus consistent déjà à s'oublier soi même, au profit et au bénéfice de l'autre. 

- Mais vivre un commandement de Jésus, c'est faire passer avant tout, les intérêts de Dieu, avant de faire passer les intérêts de l'homme.


Les commandements de Jésus pour ses disciples se trouvent en grande partie dans le sermon sur la montagne, et Luc a très bien présenté ce discours en faisant en sorte de ne pas y introduire une once de loi, à la différence de Matthieu.

Luc était un homme des nations qui a écrit pour un autre homme des nations, "un Théophile", alors que Matthieu était Juif avec des restes de loi en lui, alors que pourtant son témoignage/évangile a été écrit bien longtemps après la résurrection de Jésus, et que nous étions là sous le régime de la foi et de l'Esprit.

Ce discours n'était pas pour la foule au sein de laquelle il y avait pourtant là des brebis qui appartenaient à Jésus, et qui entendaient ce qui se disait,  mais pour ses disciples.

 5 1 Voyant la foule Jésus monta sur la montagne ; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.
2 Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna et dit ….

Les commandements que Jésus donne à ses disciples sont en faveur des hommes qu'il désire atteindre pour les sauver ; ses commandements pour les disciples seront toujours dans le sens de leurs permettre d'être dans les meilleures conditions pour annoncer une bonne nouvelle aux hommes.

Voici comment Jésus a parlé à ceux qui le suivaient dans son œuvre, c'est-à-dire à des disciples, pas des brebis.

12 C'est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
13 Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
14 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
15 Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous ai appelés amis parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père.
16 Ce n'est pas vous qui m'avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. (Jean 15)

Ici, était-ce à des brebis que Jésus parlait ?  Est-ce que Jésus a jamais dit aux foules parmi lesquelles il y avait de ses brebis à l'intérieur qu'il leur a fait connaître tout ce que Lui avait appris de son Père ?

Est-ce que c'est une brebis qui est établie par Jésus pour aller porter son Nom jusqu'aux extrémités de la terre ? 

Une brebis est-elle capable de supporter un commandement, quand bien même celui-ci révèlerait les principes qui sont et qui se vivent dans le ciel ? Non, ne mélangeons pas tout.
13 Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Pour moi, cette parole de Jésus au verset 13 m'avait très fortement interpelée par le Saint Esprit, il y a de cela quelques années en arrière.
J'avais été arrête sur cette parole de Jésus, car il y avait quelque chose qui ne "gazait pas".

En effet comment est-il possible de donner sa vie à plusieurs reprises, quand bien même on le voudrait, c'est impossible. Nous n'en avons qu'une.
Eh bien voici la réponse qui m'a était donné et que je fais mienne depuis.

Ce n'est pas notre vie que nous donnons à nos amis, mais c'est La Vie de Celui qui habite en Nous par son Esprit que nous donnons aux autres chaque fois que nous parlons de Lui à travers les merveilles qu'il a faites pour satisfaire aux désirs de son Père de se créer pour Lui une famille qui vive à sa gloire.

Alors oui, autant de fois que nous parlons de Jésus, que ce soit à nos amis ou à nos ennemis, c'est Lui et sa vie que nous offrons et donnons.
Oui nous donnons Jésus à la personne qui nous écoute, et nous mettons tout en œuvre pour ne jamais le lui reprendre.
Et c'est en cela que nous gardons les commandements de Jésus et que nous comprenons le sens véritable de ce mot sortant de sa bouche.

Nous l'écoutons nous parler avec attention, nous ne laissons pas tomber en terre ses enseignements, nous l'observons vivre la vie du royaume de Dieu qui n'a rien de commun avec celui qui se vit sur la terre.

Ce ne sont pas les commandements de Jésus que j'observe, car c'est Lui que j'observe de manière attentive, et parce que ce que je vois de Lui et en Lui me plait et me subjugue, le Saint Esprit se sert de ces moments très précieux pour me les appliquer à moi-même et fasse partie intégrante de la nouvelle création par laquelle je vis.

Voilà frères et sœurs l'origine de mon désir de partager avec vous ces fameux commandements de Jésus qui n'ont jamais été là pour que je parvienne à quelque chose, mais qui sont là pour me montrer quels devraient être les sentiments de mon cœur envers les autres pour être utile à son œuvre.

Qui a jamais entendu dire que la bonne nouvelle du salut et l'accès à la vie éternelle se ferait par la mise en pratique de commandements ?
Essayez d'aller évangéliser une personne en lui parlant de la sorte et vous allez voir si elle ne va pas s'échapper en courant.

Elle vous répondra que pour ce qui est des commandements, il y en a un à chaque coin de rue, qu'elle en reçoit suffisamment dans le monde où elle vit, pour en recevoir des supplémentaires qui lui viendraient de Dieu.

De plus, nous savons qu'en Dieu il n'y a ni changement ni ombre de variation, donc il y aurait un piège quelque part qui viendrait de Lui, si on cherchait à attirer la personne à Dieu en lui promettant le salut gratuit, mais qu'ensuite viendrait pour elle, de par Jésus, une loi de commandements qui se perpétuerait jusque dans le ciel en vie éternelle. 

Pour ce qui concerne les commandements que Jésus donnait à ses disciples, je cite ici un exemple qui se suffit à lui-même pour montrer le niveau d'incompréhension par rapport à ce mot "commandement".

Voyez avec moi que dans le texte qui est un peu plus bas en Jean 13, Jésus ne donnera pas le sens spirituel de ce commandement nouveau, c'est-à-dire en plus de tous les autres qu'il avait déjà donné.
Attention donc ici par rapport à ce commandement nouveau.

Ici en parlant d'un commandement nouveau, Jésus ne faisait pas le lien avec les autres commandements qui sont dans la loi de Moïse, car si tel avait été le cas, cela aurait voulu dire que Jésus ajoutait un commandement nouveau aux anciens, c'est-à-dire ajouté à ceux déjà existants de la loi de Moïse.

Donc non, ce commandement nouveau vient uniquement s'ajouter à tous ceux dont il avait déjà parlé à ses disciples et qui concernaient la vie dans le royaume des cieux ; ou dit autrement, l'exposition des principes divins qui se vivent dans ce royaume d'en haut et que les disciples devaient déjà "apprendre" pour eux-mêmes afin de les retransmettre ensuite à d'autres lorsque Jésus sera monté dans sa gloire.

Il s'agit donc des commandements qui sont en rapport avec le régime nouveau de l'Esprit, et qui exprime la vie du royaume de Dieu ou des cieux.

Et si on veut bien le comprendre, ce commandement nouveau était le point culminant de tous les commandements que Jésus avait donné jusque là à ses disciples.

Pour l'instant, la seule référence qu'avaient les disciples pour comprendre les paroles de Jésus, c'est qu'Il était là avec eux, manifestant la vie du royaume de Dieu, mais le problème était qu'Il était Lui aussi comme eux, dans un corps de chair, et rien que pour cela, ils ne parvenaient pas à comprendre ni à atteindre le haut niveau spirituel de ces commandements que Jésus leur donnait en tant qu'enseignement de vie de ce royaume d'en haut.

Voilà en tant qu'exemple ce qui est écrit en Jean 13 où Jésus dit :
34 Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.
35 A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.

Voilà, c'est tout ce que dans ce passage Jésus a dit à ses disciples lorsqu'Il était avec eux, sans autre explication.

Donc si je me place dans le contexte du moment, c'est-à-dire 2000 ans en arrière, j'entends Jésus me donner l'ordre d'aimer mon frère, ma sœur… mais comment puis-je aimer une personne par le moyen d'un ordre qui me serait donné ?

Si c'est ainsi, il nous faut admettre et accepter que l'amour qui est en nous n'est pas un amour naturel, mais un amour forcé.

Ainsi ce commandement qui nous viendrait de Jésus, nous forcerait à paraître et à montrer des sentiments qui ne sont pas en nous de manière naturelle !
Jésus serait donc celui qui nous ferait mentir et agir de manière fausse envers notre prochain !
Voilà donc un fameux problème à résoudre si j'interprète les paroles de Jésus comme un commandement à mettre en pratique.

Voyez par vous-même l'énormité de la chose ; mais si en parlant de la sorte Jésus n'a pour but que de montrer à ses disciples le principe divin qui se vit dans le royaume de Dieu, alors le mot "commandement" ne trouve plus en lui cette notion d'ordre que chacun lui donne.

Si j'accepte qu'en me parlant de la sorte Jésus cherche à me montrer qu'en fait ce n'est pas tant un commandement qu'il me donne mais une instruction qui me montre ce que sera cet amour dans le ciel, alors je ne chercherais plus à mettre quoi que ce soit en pratique, mais je désirerais de tout mon cœur que cette parole devienne une chose vraie et digne d'être vécue dans mon cœur. Je l'appellerai de tous mes vœux.

Si Jésus fait mention d'un commandement nouveau, c'est parce qu'à ce moment-là Il n'était pas encore passé par la croix, et le Saint Esprit ne pouvait pas encore manifester dans le cœur des disciples ce qui caractérise l'Esprit qui règne dans le royaume de Dieu.

Les disciples, bien qu'ils suivaient leur maitre, n'avaient pas encore reçu cette nouvelle nature qui vient de Lui.

Voilà pourquoi à ce moment-là j'ai parlé de ces fameux commandements que Jésus donnait à ses disciples. Commandements qui n'étaient pas donnés pour être mis en pratique, mais en passant par la bouche de Jésus, ils avaient pour rôle d'enseigner les principes divins qui règnent dans le ciel et qui sont  prévus pour être vécus par le disciple qui est à l'œuvre de Dieu sur cette terre.

C'est parce que Jésus avait en vue le salut des âmes, qu'il donnait ses commandements à ses disciples ; commandement du genre :

10 Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux.
11 Car le Fils de l'homme est venu sauver ce qui était perdu. (Matthieu 18)

En fait, ici, lorsque Jésus faisait allusion à des petits, ce n'est pas tant en direction des petits enfants comme celui qu'il venait de placer au milieu des disciples, mais c'était en direction des adultes qui, aux yeux de Jésus, se considéraient devant Lui comme étant des touts petits, attendant de recevoir de Lui tout ce qui leur manquait pour vivre la Vie de Dieu déjà sur cette terre.

Et voyons bien qu'en disant "Gardez-vous…" et "…je vous dis", il ne s'adressait qu'à des disciples, qui à ce moment là en étaient à ce demandait qui était le plus grand d'entre eux (v 1), pensant peut-être ne rien devoir à des plus petits qu'eux.

Maintenant que Jésus est retourné au ciel, ce sont ses disciples qui font perdurer cette œuvre, ces disciples qu'il avait appelé "ses amis". Ainsi, la continuité de cette œuvre n'est plus de par des commandements qu'ils ont à recevoir de sa part, étant donné que le Saint Esprit habite dans le cœur des croyants et que c'est Lui qui imprime en eux maintenant, les principes divins qui se vivent dans le royaume de Dieu et dans lequel nous sommes appelés à vivre éternellement "en Christ".

Donc voilà en exemple au dessus, un des commandements que Jésus avait donné à ses disciples. Il était donné pour offrir un service agréable à Dieu, et c'est en se plaçant au plus bas de l'échelle, c'est-à-dire en se faisant serviteur pour les autres, que ce service divin sera agréé de Dieu.

Le vrai disciple accompli, ce n'est pas celui qui regarde à lui-même pour voir s'il est devenu bien parfait pour servir aux intérêts de Dieu, mais le disciple accompli c'est celui qui regarde en premier aux besoins de son prochain.

Pour le reste, c'est l'affaire du Saint Esprit qui habite et demeure en lui.
Dans Jean 17 par exemple, lorsque Jésus dit qu'il se sanctifie lui-même, pour qui est cette sanctification ? Pour Lui ou pour les autres ?


19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité.


N'est-ce pas tout simplement pour que nous soyons rendus capables d'être de bons disciples de Jésus Christ ? N'est-ce pas cela aussi qui peut permettre à notre prochain d'atteindre lui aussi la sanctification par la Vérité/Jésus qui sortira de notre bouche et qui sera assorti de notre témoignage personnel vécu dans ce monde ?

20 Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole…

Lorsqu'ici au verset 20, Jésus prie, est-ce pour Lui-même qu'il prie ou bien ses prières sont-elles pour les besoins des autres qui sont ses prochains, c'est-à-dire ses proches ?
N'est-ce pas pour que ceux-ci en viennent aussi à prier pour les autres, après avoir dispensé La Parole de Dieu par leur bouche, comme eux-mêmes l'avaient entendu de la bouche de Jésus ?

Comprenons-nous maintenant la portée des instructions que Jésus donnait à ses disciples ? Ce n'était pas pour qu'ils deviennent meilleurs ou pour qu'ils atteignent un haut niveau spirituel, non c'était toujours en vue d'un service spirituel à rendre aux autres.

Donc, la question que je dois me se poser est de savoir si je suis pleinement libres pour être au service de Dieu envers les autres, ou bien en suis-je à attendre que Jésus nous donne des ordres parce que nous n'avons pas connu le sens que Jésus donnait à ce mot "commandement", mot qui gagnerait beaucoup à être traduit par le mot "instruction", comme c'est marqué par exemple en Matthieu 11 v 1 ou "enseignement" comme dans Actes 1 v 1.

Est-ce que ma recherche de perfection ne m'aurait pas quelque part détourné de l'objectif à atteindre qui fait qu'à un moment donné j'en arrive à attendre que Jésus me donne des ordres, alors qu'en fait, pour Lui, ce sont des instructions qu'Il désire me faire parvenir?

Nous, en tant que sauvés, nous avons déjà tout ce qu'il faut. La seule chose que nous demande l'Esprit, c'est de garder tout ce qui nous a été donné, et s'il manque encore quelque chose en nous, pour rendre un service utile à Dieu, alors le Saint Esprit ne manquera pas de nous le donner.

Et pour le reste, eh bien marchons naturellement selon ce que Jésus nous a fait connaître de la Vie de ce royaume d'en haut.
---

 Dans tout ce qui est écrit concernant les commandements de Jésus, il y a un fil qui relie le tout, mais qui n'apparait pas forcement au premier abord. Pourtant, ce fil, Jésus ne cesse d'en faire allusion, mais bien souvent nous ne le voyons pas, peut-être par manque de compréhension de ce qu'il est venu faire et surtout par méconnaissance de sa façon d'agir.
 
Ce fil, qui est plutôt un fait, nous ne le voyons pas parce peut-être nous ne sommes pas habitué à voir les choses ainsi ou à considérer les choses ainsi, bien que Jésus ne cesse d'en parler.
 
Pourtant c'est un fait capital pour comprendre dans quelle vue Jésus agissait toujours envers quiconque.
 
Ce fait, c'est l'unité, par identification.
Cette unité Jésus n'a eu de cesse d'en parler, tantôt d'une manière, tantôt d'une autre, et plus particulièrement aux disciples.
 
Par exemple, lorsqu'il disait "Celui qui croit en moi a la vie éternelle", il mettait en évidence l'unité qui était entre lui et celui qui croyait en Lui. Il s'identifiait toujours à ceux à qui il s'adressait, même lorsqu'il s'agissait de ceux qui s'opposaient à Lui.
 
Autrement dit lorsque Jésus disait cela il ne faisait lui-même qu'un avec celui à qui Il s'adressait permettant ainsi à quiconque de pouvoir croire en Lui. 
 
Malheureusement très souvent notre vision des choses c'est qu'il y a Jésus d'un côté et nous de l'autre, alors que pour Lui c'est tout le contraire, il ne fait qu'un avec ceux à qui il s'adresse.
 
"Croire en Lui…" ce n'est pas croire à Lui, croire seulement à son humanité ou même croire à ce qu'il dit ! Non croire en Lui c'est croire à ce qu'il est en Lui-même c'est pourquoi il a toujours dit croyez EN moi et pas croyez à moi.
 
Et lorsque Jésus a dit croyez à ma parole c'est bien Sa parole c'est-à-dire cette parole qui, sortant de Lui, le faisait connaitre Le Père et Lui.
 
---
 Lorsque Jésus parle des brebis, lorsqu'on regarde ce qu'il dit à leur sujet et au sujet du berger, c'est sous ce rapport d'unité qu'il parle. Bien que la brebis ne voit dans leur berger que quelqu'un qui s'occupe d'elle de manière merveilleuse, pour le berger c'est bien plus que cela :
 
Jean 10 :
10  Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.
11  Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.


14  Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent,
15  comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis.
 
Et Jésus conclura la première partie de cet enseignement en disant ceci :
30  Moi et le Père nous sommes un.
 
Le comble ici c'est que Jésus s'adresse à des pharisiens.

Voilà bien aimés frères et soeurs. Ce document n'a aucune prétention en lui même sauf d'être là, afin d'être partagé avec celui qui en voudra bien.
 
Héléna



Attention, les commentaires de ce sujet se déroulent du bas vers le haut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les commandements de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Les commandements de Jésus   Les commandements de Jésus Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les commandements de Jésus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dix commandements
» si vous gardez mes commandements
» ? un Jésus avant Jésus.
» Collège Central
» Jésus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Discussions bibliques :: Le Cantique des Cantiques-
Sauter vers: